Importance clinique des tests auto-immuns


Anticorps anti-CCP

Le dosage des anticorps anti-CCP se révèle précieux pour diagnostiquer l’arthrite rhumatoïde (AR) et prédire l’évolution de cette maladie. Les anticorps anti-CCP sont des indicateurs de la progression de l’AR ainsi que d’une forme plus grave de la maladie, et leur dosage permet le diagnostic et donc le traitement précoces de l’AR.

Le dosage des anticorps anti-CCP est prescrit parallèlement ou ultérieurement au dosage du facteur rhumatoïde (FR), afin de diagnostiquer l’arthrite rhumatoïde, d’évaluer sa gravité et d’envisager l’évolution de la maladie (pronostic). Le dosage des anticorps anti-CCP permet également d’évaluer la probabilité de voir apparaître une AR chez les patients présentant une arthrite indifférenciée – c’est-à-dire ceux dont les symptômes laissent présager une AR, mais ne correspondent pas encore aux critères définis par l’American College of Rheumatology (ACR). Selon l’ACR, environ 95% des patients dont les anti-CCP sont positifs présenteront par la suite les symptômes de l’AR.1
L’American College of Rheumatology (ACR) et l’European League Against Rheumatism Collaborative Initiative (EULAR) recommandent le dosage des anticorps anti-CCP pour classifier l’AR et traiter l’arthrite à un stade précoce.2-3
Le dosage des anticorps anti-CCP sur les systèmes IMMULITE® 2000/2000 XPi et ADVIA Centaur XP, CP et XPT offre une spécificité élevée permettant d’établir un diagnostic différentiel de l’AR.

 

1. www.labtestsonline.org/understanding/analytes/ccp
2. EULAR recommendations for the management of early arthritis: report of a task force of the ESCISIT. Ann Rheum Dis 2007 66:34-45
3.2010 Rheumatoid Arthritis Classification Criteria. D Aletaha, T Neogi et al. Arthritis and Rheumatism, Vol 62, No. 9 September 2012. pp 2569-2581



Facteur rhumatoïde

Le dosage du facteur rhumatoïde (FR) est principalement utilisé pour le diagnostic de l’arthrite rhumatoïde (AR) et du syndrome de Gougerot-Sjögren, ainsi que pour les différencier d’autres formes d’arthrites et d’autres pathologies dont les symptômes sont similaires. Bien que le diagnostic de l’AR et du syndrome de Gougerot-Sjögren s’appuient essentiellement sur le tableau clinique, certains signes et symptômes peuvent être absents ou ne pas suivre une évolution caractéristique, en particulier au stade précoce de ces maladies. En outre, les signes et symptômes de ces maladies peuvent ne pas être clairement identifiables. En effet, les patients peuvent souffrir d’autres connectivites ou d’autres pathologies, par exemple le syndrome de Raynaud, la sclérodermie, la thyroïdite auto-immune ou le lupus érythémateux disséminé, et présenter également les symptômes propres à celles-ci*.

 

*http://labtestsonline.org/understanding/analytes/rheumatoid



Protéine C réactive

Le dosage de la protéine C réactive (CRP) n’est pas un test spécifique. Il peut être utilisé par les médecins pour détecter une inflammation en cas de forte suspicion de lésion des tissus ou d’infection. Le test ne permet cependant pas de localiser l’inflammation ni d’en déterminer la cause. Le dosage de la protéine C réactive ne permet pas le diagnostic d’une maladie, mais associé aux signes et symptômes constatés ainsi qu’à d’autres tests, il permet de déterminer si un patient souffre d’une maladie inflammatoire aiguë ou chronique.*

Ainsi, le dosage de la protéine C réactive permet le suivi des patients souffrant de maladies inflammatoires chroniques, et notamment de détecter les poussées et/ou de déterminer l’efficacité du traitement. Ce dosage est entre autres utilisé pour le suivi:

  • de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin,
  • de certaines formes d’arthrite,
  • et de maladies auto-immunes, par exemple le lupus ou les vascularites.

Il est également possible de prescrire des dosages réguliers de la protéine C réactive, afin de suivre l’évolution de certaines maladies, telles que la polyarthrite rhumatoïde ou le lupus. Réalisé régulièrement, ce dosage permet aussi de déterminer l’efficacité du traitement, en particulièrement en cas d’inflammation, puisque le taux sanguin de protéine C réactive baisse au fur et à mesure que l’inflammation diminue. 


*http://labtestsonline.org/understanding/analytes/crp



Share this page: