ARCADIS Orbic 3D

Plus de précision pour l’imagerie chirurgicale

ARCADIS Orbic 3D
 
Nous contacter

La 3D fait toute la différence

L’imagerie 3D peropératoire fournie par l’arceau ARCADIS Orbic 3D est adaptée à une large gamme d’applications. L’arceau contribue à améliorer la précision et la sécurité lors des interventions, que ce soit en orthopédie, en traumatologie ou en chirurgie rachidienne.



Imagerie 3D peropératoire avec l’arceau ARCADIS Orbic 3D: pour plus de précision en chirurgie

En orthopédie et en traumatologie, la précision est d’une importance cruciale, que ce soit pour l’identification et le repositionnement des fractures ou la mise en place d’implants. Dans de nombreux cas, la projection 2D classique ne fournit pas les informations suffisantes pour un contrôle précis, ce qui peut entraîner des complications post-traumatiques douloureuses pour le patient et exiger de nouvelles interventions.
Capable de générer en temps réel des coupes et des représentations 3D de type TDM, l’arceau ARCADIS Orbic 3D est la solution idéale même pour les poses d’implants difficiles. Il permet de réduire le taux de nouvelles interventions, révolutionnant l’ensemble du flux de travail. Tous les processus et résultats peuvent désormais être vérifiés au cours de l’intervention et le médecin est en mesure de réagir immédiatement en cas de besoin. L’exposition des patients et du personnel médical aux rayons est en outre considérablement réduite.



Témoignage

Dr Max Heiland, DMD, PhD, directeur de la chirurgie orale et maxillo-faciale de la clinique Reinikenheide de Bremerhaven, Allemagne

«L’utilisation peropératoire de l’imagerie 3D au moyen de l’arceau mobile présente un intérêt considérable dans les cas suivants:

  • après la réduction ouverte de fractures médiofaciales, car il n’est pas possible d’avoir une vision directe sur tous les sites de fracture;
  • après la réduction ouverte de fractures mandibulaires, car le cortex lingual n’est généralement pas exploré en raison du risque d’un interstice plus grand après l’ostéosynthèse;
  • après des reconstructions osseuses complexes (p. ex. transfert microchirurgical de tissu) chez les patients transférés en soins intensifs après une intervention et ne pouvant pas subir une radiographie classique;
  • pour les enfants présentant différentes indications de scanners préopératoires et nécessitant normalement une sédation ou une anesthésie dans le service de radiologie, qui peuvent désormais être scannés en peropératoire directement avant l’intervention;
  • pour les patients atteints de handicap ou de démence avec des indications évidentes de traitement chirurgical sous anesthésie générale (p. ex. chirurgie dentaire), lorsqu’il est impossible d’obtenir suffisamment de radiographies avant l’intervention.»
     

Source: article spécialisé «3D C-arm based imaging opens new Potentials», Medical Solutions Magazine 1/2007


Produits ou Services associés